WWWWW?

Who?  What?  When?  Where?  Why?

In this image made from television, French President Jacques Chirac speaks during a televised address to the nation, Friday March 31, 2006 in Paris. Chirac said that he would press ahead with a contentious labor law that makes it easier to fire workers, but offered some concessions in the hope of calming furious protests and strikes. (William Alix/williamalix.com)
In this image made from television, French President Jacques Chirac speaks during a televised address to the nation, Friday March 31, 2006 in Paris. Chirac said that he would press ahead with a contentious labor law that makes it easier to fire workers, but offered some concessions in the hope of calming furious protests and strikes.

Ce sont les cinq « W » qui constituent la base du journalisme. Un papier ou une légende de photographie de presse se doit de répondre aux cinq « W » de manière factuelle.  C’est la première règle enseignée à l’école de journalisme.

Les faits, rien que les faits.


Cette quête de La Vérité axée sur cinq Commandements donne à l’Apprenti Journaliste les ailes et l’auréole de l’Ange pourfendeur d’injustices, défenseur des opprimés, garant de la Liberté. Aucun mensonge possible si l’on respecte la règle des cinq « W ».


Puis l’Apprenti découvre la vie dans le réel. Tout système Humain, aussi louable soit l’intention de départ, se trouve éventuellement corrompu par la compétition, la rivalité, le paraître, la recherche du plus grand profit individuel. Toute subtilité est alors écartée : il faut des solutions simples, des réponses et une mémoire courtes.


« Il y a des informations qui font plus de mal que de bien. Le risque étant de mettre en péril des intérêts commerciaux ou industriels de notre pays. » Serge Dassault, propriétaire du Figaro, lors d’un entretien avec la société des rédacteurs du quotidien. (Libération du 7/09/2004)


L’Apprenti ainsi éveillé, s’il en est, se trouve confronté à un choix : dedans, dehors, quelque part entre les deux ?

Je n’ai toujours pas trouvé les réponses aux cinq « W ». 

.

.

The Meaning of Life by the Monty Pythons

.

.


Flattr this!

Aux Armes Et Caetera…

[photoshelter-gallery g_id=’G0000mgC9zeUM4ts’ g_name=’Portraits-de-manifestants’ f_show_caption=’t’ f_show_slidenum=’t’ img_title=’casc’ pho_credit=’iptc’ f_link=’t’ f_enable_embed_btn=’t’ f_send_to_friend_btn=’t’ f_fullscreen=’t’ f_bbar=’t’ f_show_watermark=’t’ f_htmllinks=’t’ f_mtrx=’t’ fsvis=’f’ width=’620′ height=’465′ f_constrain=’t’ bgcolor=’#AAAAAA’ bgtrans=’t’ btype=’old’ bcolor=’#CCCCCC’ crop=’t’ twoup=’t’ trans=’xfade’ tbs=’5000′ f_ap=’t’ linkdest=’c’ f_topbar=’f’ f_bbarbig=” f_smooth=’f’ f_up=’f’ target=’_self’ ]

Ils étaient des centaines des milliers à défiler jeudi 29 janvier à Paris. Une masse impressionnante piquée de drapeaux et banderoles, chantant slogans et revendications. Vision si familère qu’elle a le pouvoir de rendre aveugle et sourd.

Qui sont ces gens? À 55 d’entre eux j’ai demandé de poser pour un portrait de face (ou pas), leur prénom, leur profession, et en une phrase la raison de leur présence à la manifestation.

Un seul a prononcé le mot «crise», pour réclamer justice. Ils ont parlé difficulté financière due aux bas salaires, ou démantèlement du service publique… mais en filigrane leur préoccupation principale apparaît être celle du respect des Droits de l’Homme en France-pays-des-Droits-de-l’Homme. Ils se rendent compte que ces Droits ne sont pas dans les faits un acquis inébranlable. Leur mécontentement a germé bien avant «la crise».
Chacun de ces Individus a sa vie, fait partie d’une famille, d’un groupe, d’une classe… Ils ne se connaissent mais ont en commun le souci du bien être de l’Autre.
En traitant les photos j’ai eu le temps de bien les regarder dans les yeux. Ils ont la foi -au sens laïc du terme.

Entendu au passage d’un cortège de syndicat, répété tel un mantra, au mégaphone: «Yes! Yes! Yes! Yes we caaaaaaaaaan!»

Je tiens tout particulièrement à remercier Virginia Castro pour sa collaboration précieuse et indispensable à la réalisation de cette série de portraits!

PAR200901291000

Arlette Laguiller en séance de pose, photo Corentin Fohlen (cliquer sur la photo pour accéder à son site).

 

[UPDATE]
En mars 2009 une deuxième manifestation du même genre a donné lieu à cette série de portraits:

[photoshelter-gallery g_id=’G0000ZlCF4KEKMdA’ g_name=’Portraits-de-manifestants-2′ f_show_caption=’t’ f_show_slidenum=’t’ img_title=’casc’ pho_credit=’iptc’ f_link=’t’ f_enable_embed_btn=’t’ f_send_to_friend_btn=’t’ f_fullscreen=’t’ f_bbar=’t’ f_show_watermark=’t’ f_htmllinks=’t’ f_mtrx=’t’ fsvis=’f’ width=’620′ height=’465′ f_constrain=’t’ bgcolor=’#AAAAAA’ bgtrans=’t’ btype=’old’ bcolor=’#CCCCCC’ crop=’t’ twoup=’t’ trans=’xfade’ tbs=’5000′ f_ap=’t’ linkdest=’c’ f_topbar=’f’ f_bbarbig=” f_smooth=’f’ f_up=’f’ target=’_self’ ]

Flattr this!

Iranians Demonstrate Daily in Paris

[photoshelter-gallery g_id=’G0000_wToGSqrJQ0′ g_name=’Iranians-protest-election-outcome’ f_show_caption=’t’ f_show_slidenum=’t’ img_title=’casc’ pho_credit=’iptc’ f_link=’t’ f_enable_embed_btn=’t’ f_send_to_friend_btn=’t’ f_fullscreen=’t’ f_bbar=’t’ f_show_watermark=’t’ f_htmllinks=’t’ f_mtrx=’t’ fsvis=’f’ width=’620′ height=’465′ f_constrain=’t’ bgcolor=’#AAAAAA’ bgtrans=’t’ btype=’old’ bcolor=’#CCCCCC’ crop=’t’ twoup=’t’ trans=’xfade’ tbs=’5000′ f_ap=’t’ linkdest=’c’ f_topbar=’f’ f_bbarbig=” f_smooth=’f’ f_up=’f’ target=’_self’ ]

Iranian nationals living in Paris and French supporters demonstrate almost daily against the fraud in Iran’s presidential election that saw President Mahmoud Ahmadinejad reelected in a landslide. The disputed presidential poll has prompted the biggest street protests in Iran since the 1979 Islamic revolution.
Many of the protestors hold pictures by AFP photographer Olivier Laban-Mattei, who made the cover of the press around the world with his great work. Olivier was with AP’s Ben Curtis the last foreign photographer working on the streets of Tehran until he was caught and assigned to his hotel by authorities, condemned to watch the news on TV

Flattr this!